Des lycéens au FIPA

Les 23 et 24 janvier, le groupe Littérature et Société formé d'élèves de 509 et de 514 s'est rendu à la 27è édition du Festival International des Programmes Audiovisuels (FIPA) de Biarritz. Au menu : assister à la projection de documentaires, de fictions, et rencontrer des professionnels de l'audiovisuel, afin de découvrir les rouages d'un festival et d'aborder des formes de réalisation auxquelles les adolescents sont peu accoutumés. Sous une pluie battante et des rafales de vent, les lycéens se sont déplacés dans les salles de projection disséminées dans la ville pour regarder trois documentaires et trois fictions, parfois suivis de la rencontre avec les réalisateurs et les producteurs. Ils sont donc passés de lycéens résistants ou collaborateurs pendant la seconde Guerre mondiale (Les Garçons de Rollin de Claude Ventura) au récit d'une immense escroquerie au début du XXè siècle (Le système de Ponzi de Dante Desarthe), de danseurs des favelas brésiliennes (A Alma de gente de David Meyer et Hélène Solberg) aux dérives de l'aide humanitaire à Haïti (AIDependance de Frederic Biegmann et Alice Smeets), et à l'histoire de Charlie, jeune homme transformé en objet d'expérimentation (Des fleurs pour Algernon de Yves Angelo). Les avis de nos spectateurs sur ces oeuvres très variées ont été partagés, mais 3 X Manon, de Jean-Xavier de Lestrade (couronné par le Fipa d'or), a suscité un enthousiasme unanime. Le récit d'une adolescente placée en centre fermé pour combattre sa violence et sa rage contre les adultes et elle-même a beaucoup ému et dérangé, et la rencontre avec le réalisateur et le scénariste a permis de mieux comprendre cette héroïne complexe. Ces deux journées au rythme très dense ont permis à ces 28 lycéens d'approcher la richesse des formes audiovisuelles et les arcanes de leur création.